Tout savoir sur le travail temporaire

Le travail temporaire consiste pour une entreprise de travail temporaire à mettre des travailleurs à la disposition des entreprises dites utilisatrices. C’est une forme de travail apparu récemment et gouverné par une réglementation spécifique. L’entreprise qui aspire au travail temporaire n’a pas grande chose à faire que de notifier ses besoins. L’entreprise de travail temporaire s’occupe de tout le reste. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur le travail temporaire.

Le fonctionnement du travail temporaire

Le travail temporaire, encore appelé travail d’intérim est  une nouvelle forme de contrat de travail. Ainsi, la gestion de l'intérim est met en relation trois différents acteurs. Il s’agit notamment de l’entreprise de travail temporaire, du travailleur temporaire ou intérimaire et de l’entreprise utilisatrice. Cette relation triangulaire est concrétisée par un contrat de mise à disposition et un contrat de mission. 

Le contrat de mise à disposition met en relation l’entreprise de travail intérimaire et l’entreprise utilisatrice. Le contrat de mission quant à lui lié le travailleur intérimaire et l’entreprise de travail temporaire.

Les enjeux du travail temporaire

Le travail temporaire offre plusieurs avantages aussi bien au travailleur intérimaire qu’aux entreprises utilisatrice et intérimaire. Il permet à l’entreprise de travail intérimaire d’assurer le remplacement d’un travailleur absent quel que soit le motif de l’absence. Seule l’absence pour cause de grève n’est pas concernée. Il permet également de d’accroître de façon temporaire l’activité de l’entreprise. 

Le travail temporaire permet au travailleur d’effectuer des travaux saisonniers surtout pendant la période estivale.

Le contenu des contrats

Les contrats de mission et de mise à disposition doivent comporter un certains nombres d’éléments important. Vous avez par exemple la durée de la période d’essai, la rémunération, les éléments de base d’un contrat de travail, l’indication de la caisse de sécurité sociale et une clause éventuelle indiquant que l’entreprise utilisatrice embauche le salarié à la fin du travail intérimaire.