Tout savoir sur le PEA bancaire

Êtes-vous abattus par le coût des impôts ? Le PEA plan d’épargne en action vient vous secourir. Il s’agit d’un portefeuille d’action qui vous permettra d’être exonéré des frais d’impôts. Que faut-il savoir sur le PEA ? Découvrez dans cet article le PEA classique et le PEA PME. 

PEA bancaire ou PEA classique

Pour ouvrir un PEA, il y a des conditions à respecter. Découvrez plus d’informations au sujet des PEA sur ce site. Déjà, pour ouvrir une PEA bancaire, vous devez être hébergé fiscalement en France. L’ouverture de compte PEA implique une signature d’accord avec la banque. La date d’anniversaire d’ouverture de votre compte correspondant à la date de votre premier dépôt. 

Attention ! Concernant les retraits, si vous retirez de l’argent avant le huitième anniversaire de votre compte, votre PEA sera immédiatement fermé. Après huit ans, vous êtes libres de faire des retraits sur votre compte. Par contre, après le premier retrait, vous ne serez plus autorisé à faire de dépôt. 

PEA PME 

Il n’est pas possible d’ouvrir plus d’un PEA par domicile fiscal. Cependant, vous pouvez disposer à la fois d’un PEA classique et d’un PEA PME. Le PEA PME fonctionne exactement comme le PEA classique, mais il est destiné à aider les petites et moyennes entreprises. 

L’une des différences flagrantes entre les deux plans d’épargne en action est le plafond concernant les investissements sur les deux types de PEA. En effet, pour les PEA classiques, ce montant est fixé à 150 000 euros. Par contre, ce montant est moins élevé pour les PEA PME et il vaut 75 000 euros. L’avantage donc de disposer de deux PEA réside dans la possibilité de cumuler les plafonds d’investissement des deux PEA. Vous pourrez donc déposer jusqu’à 225 000 euros. Ce qui est de loin plus avantageux.