Grosse affaire de détournement de compte d’un client à la BPGO

Basée à Paris, la Banque populaire Grand Ouest est une institution financière qui octroie des crédits pour le financement des différents projets de création d’entreprises. Cependant, ces dernières années, l’image de cette structure a été écorchée par un dossier qui a mal tourné. Il s’agit d’une affaire de détournement d’une grosse somme des comptes d’un de leur client. Voici le récit des faits.

Tout débute en 2017

Si la BPGO bénéficiait d’un taux de crédibilité assez élevé de la part de l’opinion publique, ce taux aura considérablement chuté suite à l’éclaboussement d’une affaire de détournement des centaines de milliers d’euros. L’histoire remonte en 2017 quand le concerné dans sa déclaration affirme avoir été approché par celui qui était en ce moment conseiller à l’agence du rond-point de Paris de la BPGO, David P. Ce dernier lui proposait d’ouvrir des comptes professionnels et des contrats pour ces trois entreprises créées en 2015 et qui connaissent une situation financière bien stable. Pour plus l’encourager, le conseiller lui propose de l’exempter de toute procédure encombrante qu’il devrait suivre. Sans être trop intéressé, le client accepte tout de même la proposition de David P. Il investit ainsi dans cette banque le capital de ses entreprises. C’est le début d’un interminable calvaire pour ce client.

La pandémie de Coronavirus, le phénomène qui révèle toute la supercherie

Bien avant l’avènement de la covid-19, ce client vivait déjà un calvaire inexplicable avec cette banque. Faut-il rappeler qu’après l’ouverture des comptes en 2017, les trois entreprises en question ont connu une bonne croissance. Un résultat qui a incité la banque à manifester son souhait de rentrer en possession des flux monétiques des sociétés ainsi que les contrats de service. Croyant qu’il pourra jouir de son actif dans cette banque pour financier d’autres projets qui lui tiennent à cœur, toutes les tentatives de ce client pour pouvoir recouvrir le capital déposé ont été vaines.